CIBLAGE adhère à Zéro dans l’eau

/dans Actus métier /

Lors de sa conférence de presse le 7 Juillet 2020, la société DE SANGOSSE a réaffirmé sa posture d’acteur et metteur en marché engagé, en annonçant son adhésion à la démarche ZERO DANS L’EAU.

En effet, pour la société, pérenniser l’avenir des solutions anti-limaces en encourageant une utilisation responsable qui concilie protection des cultures adaptée au risque parcellaire, de l’utilisateur et de l’environnement est incontournable. Tout en reconnaissant que la lutte anti-limaces est indispensable, le respect de l’environnement est essentiel.

Le programme de lutte anti-limaces CIBLAGE est ainsi le fer de lance de cet engagement

Pierre Olçomendy explique :

« En tant qu’acteur de référence sur le marché des anti-limaces en France, notre rôle de leader est non seulement de contribuer à cette démarche de filière mais également de porter ce message de responsabilité d’entreprise.

Ensuite, il s’agit de montrer l’exemple pour assurer une mise en œuvre des bonnes pratiques et de l’utilisation raisonnée et maîtrisée des anti-limaces.  Il faut  garantir, pour l’avenir,  la pérennité des solutions anti-limaces face à ce bio-agresseur particulièrement redoutable et donc impactant pour les cultures ».

Pierre Olçomendy

Chef Marché Anti-Limaces DE SANGOSSE

ZERO DANS L’EAU : QU’EST-CE QUE C’EST ?

En premier lieu il convient de dire que cette démarche est gratuite et vertueuse. Elle entend avant tout de fournir aux agriculteurs, les outils permettant la mise en place des bonnes pratiques d’utilisation des anti-limaces.

Il s’agit également de fédérer tous les acteurs de la filière autour d’un projet partagé.

En fait, quelle que soit sa composition ou sa couleur, un granulé ne doit pas être retrouvé dans un fossé, un cours d’eau ou une ZNT (Zone Non Traitée)

Une démarche transverse des acteurs de la filière

Pour les acteurs de la filière,  ZÉRO DANS L’EAU  est donc une démarche commune qui se partage et se transmet de l’amont vers l’aval et bien évidemment entre pairs.

Signe d’engagement et levier de transparence pour les acteurs qui y adhèrent, cette démarche participative contribue à un dialogue constructif avec les acteurs externes et la société civile . Cela, sur un sujet parfois sensible comme celui de la qualité de l’eau ou l’évolution des bonnes pratiques agricoles et les démarches de progrès qui répondent justement aux attentes sociétales.

Des outils pédagogiques et dynamiques

Le site Internet  ZÉRO DANS L’EAU  est un outil pédagogique de référence.

D’ailleurs, vidéos, supports interactifs, kits de diffusion sont mis à disposition des adhérents à la démarche.

De plus, un QUIZZ en ligne très instructif permet de distinguer le « vrai du faux » de façon ludique et toutes les actions de terrain seront relayées dans la rubrique des actualités pour valoriser et dynamiser ces initiatives.

Adhérer à ZERO DANS L’EAU c’est facile !

En fait, adhérer c’est tout simplement déployer la démarche et son contenu. C’est être convaincu par ses objectifs et ses principes.

Rien de plus simple :

C’est gratuit. Il suffit de renseigner le formulaire en ligne et de mettre en place des actions, de déployer les outils « ZÉRO DANS L’EAU » disponibles.

Tout le monde est concerné, distributeurs, agriculteurs, prescripteurs, conseillers, instituts techniques, chambres d’agriculture, agences de l’eau, ETA, CUMA…