CIBLAGE adhère à Zéro dans l’eau

Lors de sa conférence de presse le 7 Juillet 2020, la société DE SANGOSSE a réaffirmé sa posture d’acteur et metteur en marché engagé, en annonçant son adhésion à la démarche ZERO DANS L’EAU.

Les limaces vous ont elles posé souci ce printemps ?

De prime abord, c’est un constat qui semble se généraliser.Les limaces ont littéralement envahi certaines parcelles. De fait, ce printemps, nombre d’agriculteurs ont constaté un retour en force des limaces. Et quelquefois avec  des dégâts conséquents… On peut dire en somme qu’elles ont causé pas mal de souci sur les cultures de printemps!

Impact des couverts végétaux sur les limaces

L’implantation de couverts végétaux représente un vrai questionnement dans la gestion du risque limaces. A ce sujet, une étude  est en cours afin de collecter les retours d’expériences des agriculteurs.

Anti-limaces pas d’effets avérés sur la faune auxiliaire

La problématique de l’action des substances actives sur la faune auxiliaire se pose régulièrement.  A cet égard, l’anti-limaces n’échappe pas aux questionnements. A la lumière des expérimentations menées sur le métaldéhyde et le phosphate ferrique, on ne constate pas d’effets négatifs.  Arnaud Lagriffoul, responsable agriculture durable De Sangosse nous apporte son éclairage.

La lutte anti-limaces accélère avec DE SANGOSSE

Tout d’abord notons que la période est aux changements et qu’aucun secteur n’est épargné. Pour les agriculteurs par exemple, l’enjeu est de produire mieux en répondant aux attentes techniques, économiques, réglementaires et sociétales. A cette fin, en matière d’anti-limaces, la lutte accélère grâce aux innovations de DE SANGOSSE.

Innover pour gagner en efficacité : composition et balistique d’un granulé

Vous êtes-vous déjà interrogé sur la composition des granulés anti-limaces et sur leur forme ? Pas besoin d’être un grand chasseur pour imaginer qu’une bille de granulé voit ses performances balistiques améliorées. C’est d’ailleurs le pari de DE SANGOSSE avec sa nouvelle solution METAREX DUO

Profiter de la complémentarité des 2 matières actives

Tout d’abord, il ne subsiste à ce jour que deux matières actives homologuées pour lutter contre les limaces. D’une part, le métaldéhyde et d’autre part, le phosphate ferrique. De plus, ils présentent tous deux un mode d’action différent. Chacun doit donc faire son choix en fonction de ses objectifs et de sa philosophie

Anti-limaces, deux innovations biocontrôle efficaces

Tout d’abord, l’arrivée du phosphate ferrique en anti-limaces est assez récente sur le marché Français. Arvalis s’est donc penché sur le sujet de l’efficacité du biocontrôle. Ainsi, après 2 ans d’expérimentation, et après avoir comparé les solutions à base de phosphate ferrique, les résultats sont étonnants !

Le phosphate ferrique fait ses preuves en anti-limaces

D’abord, le phosphate ferrique figure parmi les pistes d’avenir identifiées dans le cadre du contrat de solutions. En effet, ce document recommande son utilisation pour lutter contre les limaces. Au préalable, son efficacité a pu être vérifiée, pour peu qu’il soit associé au bon appât.

Protéger la graine dès le semis pour vos cultures de maïs et de tournesol

On aimerait mener une lutte pacifique, mais face à l’appétit sans « faim » des limaces, la protection doit s’envisager avant, pendant et après le semis des cultures. En effet, une simple morsure suffit à condamner la graine. Il faut donc la protéger dés le semis !

Anticiper le risque limaces sur les cultures de maïs et tournesol

Les limaces peuvent occasionner des dégâts du semis jusqu’au stade 4 feuilles sur les cultures de printemps. Par conséquent anticiper le risque limaces en maïs et tournesol est indispensable. Mais pour gérer ces ravageurs, la lutte ne s’improvise pas.