actu limaces semis céréales

Stratégies et contrat de solutions anti-limaces

/dans Articles Techniques /

A première vue, peu d’agriculteurs peuvent se targuer de ne pas avoir de problèmes avec les limaces. En effet, à chaque semis, chaque levée de cultures, le questionnement sur la stratégie de lutte reste le même.  Ai-je un risque limaces et si oui comment l’estimer, l’anticiper ?

Il faut dire que les limaces vivent dans le sol et sont donc difficilement observables et prévisibles. Leurs dégâts peuvent être considérables et affecter l’implantation de la culture et  la qualité des récoltes.   L’impact économique peut être sévère.
Adopter une stratégie et une tactique opérationnelles peut faire une vraie différence.

Dans sa synthèse du 5 novembre 2020 Ecophyto PIC revient sur la gestion de ces ravageurs souterrains des cultures.

La stratégie c’est d’anticiper,

Comme pour l’ensemble des risques contre les ravageurs, la stratégie c’est d’anticiper. “Plutôt que d’intervenir en pompier, pendant le cycle de la culture” explique Pierre Olçomendy Chef Marché anti-limaces DE SANGOSSE.

En piégeant 15 à 20 jours avant le semis l’agriculteur adapte sa stratégie de lutte. 

A la lumière des relevés de population dans ce délai, l’agriculteur peut avoir recours aux méthodes alternatives comme le déchaumage et le roulage.  “Ces approches agronomiques permettent d’éliminer déjà une partie des populations et donc potentiellement de limiter les applications d’anti-limaces”, précise Pierre Olçomendy.

 Observer et piéger pour affiner ses tactiques.

Dans sa synthèse, Ecophyto PIC consacre un paragraphe au piégeage et aux observations de terrain.

Le réseau de surveillance de L’Observatoire DE SANGOSSE ainsi que les OAD CIBLAGE figurent en bonne place dans la fiche 63 du Contrat de solutions. 

Ces outils sont gratuits et accessibles sur www.ciblage-anti-limaces.fr et sur l’application smartphone.

Enfin définir les bonnes stratégies d’interventions

Lorsque la pression limaces nécessite une intervention*, là encore le discernement s’impose.

Avant toute utilisation de produits phytosanitaires, il faut s’assurer qu’elle est indispensable.
Ensuite, il est important de choisir la solution adéquate suivant le type d’applications ou le type d’agriculture.

Nos nouvelles générations d’appâts anti-limaces, biocontrôles ou sferric process permettent de répondre aux attentes des agriculteurs.

(*) Toute intervention doit être raisonnée et résulter d’une évaluation du risque à la parcelle