Efficacité biocontrôle anti-limaces: La preuve par 2

/dans Articles Techniques /

Tout d’abord, l’arrivée du phosphate ferrique en anti-limaces est assez récente sur le marché Français. Arvalis s’est donc penché sur le sujet de l’efficacité du biocontrôle. Ainsi, après 2 ans d’expérimentation, et après avoir comparé les solutions à base de phosphate ferrique, les résultats sont étonnants !

Le phosphate ferrique, souvent présenté comme une solution de remplacement du métaldéhyde.

Toutefois, il a la réputation d’être plus lent d’action. En ce sens, ce sont les TCistes et SDistes, plutôt pionniers dans l’utilisation de cette substance active, qui ont pu s’en rendre compte.

La R&D DE SANGOSSE a donc travaillé à l’amélioration des performances de cette substance active d’origine naturelle. Elle a ainsi abouti à une « version » optimisée nommée IP MAX. C’est la substance active contenue dans IRONMAX PRO.

IP MAX augmente la rapidité d’action, une mortalité qui démarre significativement dès le troisième jour.

En effet, dès le premier jour, les limaces sont mises en symptômes. Par conséquent, leurs déplacements et leur consommation sont limités. Elles ne se cachent donc plus nécessairement pour mourir. En outre, en fonction des conditions climatiques, elles sont même observables à la surface du sol ! C’est d’ailleurs pour corroborer ces observations qu’ARVALIS a testé  les performances d’IRONMAX PRO.  Les résultats montrent ainsi qu’il s’agit du seul biocontrôle atteignant le niveau des solutions métaldéhyde.