Foire aux questions

A quoi sert l’Observatoire DE SANGOSSE?

L’objectif de l’Observatoire DE SANGOSSE est, avec votre collaboration active, de faire une photographie de l’activité des limaces à un instant précis avec des conditions pédoclimatiques d’un milieu déterminé.

Concrètement, cela signifie que l’ensemble des piégeurs doit mettre en œuvre le même protocole, faire les comptages toujours le même jour et à une plage horaire définie.

Nous avons fait le choix d’être le plus réactif possible, c’est-à-dire, vous restituer l’information des piégeages dès le soir même.

Les piégeurs sont les premiers maillons de la chaîne, et pour tenir nos engagements, ils nous transmettent leurs résultats avant 12h00, pour ensuite les trier, les traiter, les analyser, les mettre en forme et à votre disposition.

Comment sont déterminées les dates de début et de fin de piégeage ?

Les interventions dirigées contre les limaces sont d’autant plus efficaces qu’elles sont précoces.

Dans le protocole que nous utilisons, les observations débutent 15-20 jours avant la date des semis, de façon à se donner un maximum de chances de mesurer la population potentielle.

L’observation se prolonge jusqu’au stade 3-4 feuilles de la culture, pour aller jusqu’au stade limite de vulnérabilité de la culture afin de ne pas se laisser surprendre par des attaques tardives de limaces.

Dans la mesure du possible, nous tentons d’établir des dates de début et de fin de piégeage qui soit les plus pertinentes possibles et nous sommes à votre écoute pour ajuster au mieux celles-ci.

 Il serait intéressant d’avoir plus d’information sur les parcelles du réseau

Pour chaque parcelle du réseau, le système de culture utilisé, le type de sol, ainsi que le précèdent sont renseignés. Chacun des partenaires de l’observatoire peut visualiser ces informations au-dessus des graphiques propres à chaque parcelle.

Pourquoi faut-il humidifier les pièges même quand il pleut ?

Les limaces ont principalement une activité nocturne. Dès le lever du soleil, elles cherchent à regagner l’obscurité en s’enfonçant dans le sol, sauf si elles se trouvent dans un milieu obscur et humide qui leur est favorable : les pièges. Pour créer ce milieu favorable et bien évaluer les populations présentes, il est nécessaire d’humidifier les pièges chaque semaine même si les conditions climatiques sont humides. En effet la partie aluminium sur le dessus des pièges est étanche, donc lorsqu’il pleut, il pleut partout sauf sous les pièges.

 

Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question ?

Mentions CNIL