semis de céréales

L’activité limaces se maintient au-dessus du seuil d’intervention dans les semis de céréales

Les conditions climatiques de la semaine dernière ont permis une bonne progression des semis de céréales. Hier matin dans les réseaux Nord-Picardie, Champagne-Lorraine, Jura-Bourguignon, Ile de France et Bretagne, quasiment 50 % des parcelles suivies étaient semées.

Les limaces toujours bien présentes dans les céréales

Malgré des précipitations plus faibles, l’activité se maintient au-dessus du seuil d’intervention. En effet, les températures fraiches et les fortes rosées matinales sont de nature à favoriser l’activité des limaces. Ainsi, lundi matin les piégeurs de l’Observatoire DE SANGOSSE ont trouvé en moyenne 6,2 limaces par m² sous leurs pièges. 

Une nette progression par rapport à l’année dernière

Si l’on compare la présence de limaces dans les plantations de blé sur les quinze premiers jours d’octobre 2016 à 2017, il s’avère que le nombre de limaces sur la même période a augmenté, s’expliquant par la pluviométrie – elle-même en augmentation d’une année sur l’autre, comme le montre le schéma ci-dessous :

Vous pouvez compter sur les méthodes de lutte alternative

Compte tenu du stade des blés et de l’activité constatée, la surveillance des limaces est primordiale pour mettre en place une stratégie de lutte efficace et éviter des dégâts en céréales.

En cas d’activité détectée, la mise en place des méthodes de lutte alternative (travail du sol supplémentaire, roulage…) pour diminuer le risque est fortement préconisée.

Si ce n’est pas suffisant, il est recommandé d’intervenir :

  • En plein* avant semis si le seuil de 10 limaces par m² est atteint.
  • En plein* ou en mélange** au moment du semis si le seuil de 5 limace par m² est atteint.
  • En plein* au cours de la levée, si le seuil de 5 limaces par m² est atteint

      (*) toute intervention doit être raisonnée et résulter d’une évaluation du risque à la parcelle.

      (**) avec un produit ayant l’homologation pour les applications localisées.